Hôtellerie : Le secteur complètement sinistré

LES violences post-électorales survenues le 31 août 2016 ont actuellement un impact négatif sur l'activité économique de notre pays. C'est notamment le cas pour le secteur du tourisme, et plus précisément celui de l’hôtellerie. En effet, après un reportage effectué hier auprès de plusieurs structures hôtelières de Libreville, le constat est amer, voire inquiétant. Le secteur se trouve plus que jamais à la croisée des chemins faute de fréquentation.

" Nos difficultés ont débuté avant même l'élection présidentielle. En effet, dès le 15 aoû t 2016, nous avons constaté une baisse conséquente du taux de fréquentation, l'absence de réservation au niveau événementiel, et, donc, tout naturellement la baisse de notre chiffre d'affaires. Mais après les événements survenus le 31 aoû t dernier, nous n'avions plus aucun client. Pour un hôtel-appartements de luxe comme le nôtre, le coup est rude. Conséquence : désormais sans activité, nous avons été obligés de mettre notre personnel en congés technique jusqu'en fin septembre et fermé la structure dans l'espoir d'une reprise rapide de l'activité", nous a confié très inquiet le responsable d'une structure hôtelière située dans le 2e arrondissement de la commune de Libreville qui a souhaité gardé l'anonymat.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.