Deuxième session ordinaire du CES : Les travaux se poursuivent en commissions

OUVERTS mercredi dernier, les travaux de la deuxième session ordinaire du Conseil économique et social (CES) se poursuivent actuellement en commissions. Autour des présidents des commissions baptisées '' L'impact des réseaux sociaux dans la vie des citoyens'', ''L'égalité des sexes et l'autonomisation de la femme'', ''La problématique des faux médicaments et leurs circuits illicites au Gabon'', les conseillers économiques et sociaux s'attellent à cerner toutes ces thématiques en vue de formuler des avis et recommandations qui, le moment opportun, devraient être soumis au gouvernement. Ce, conformément aux dispositions légales.

De l'avis de plusieurs conseillers, les thèmes sur lesquels ils planchent sont d'une pertinence avérée. D'autant que, selon eux, ils ont des incidences réelles dans la vie de leurs compatriotes.

L'utilisation des réseaux sociaux étant devenu un fait presque banal dans notre société, il est apparu nécessaire, aux yeux de la présidente du CES Georgette Koko et de l'ensemble de ses collègues, de réfléchir à ce phénomène. Afin de formuler des avis de nature à permettre aux pouvoirs publics d'adapter notre législation à l'utilisation d'internet et aux revenus afférents.


J.K.M


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.