Judo / Gabon : Renforcement des capacités

Après avoir déjà bénéficié d'un stage international de trois ans à Tachkent (Ouzbékistan) offert par la Fédération internationale de judo (FIJ), Terence Junior Kouamba Poutoukou s'exporte de nouveau.

Le judoka gabonais, qui a décroché une seconde bourse, vient de rejoindre Budapest (Hongrie).

Durant quatre ans au pays magyar, Kouamba Poutoukou, qui évolue dans la catégorie des -73 kg, va pouvoir profiter de cette bourse olympique pour se perfectionner au contact d'encadreurs de haut niveau, et préparer les échéances futures.

Et mieux, renvoyer l'ascenseur à l'ancien président de la Fédération gabonaise de judo et ju-jitsu, André Angwe Aboughe, qui avait choisi de récompenser le talent et la persévérance du compétiteur, qui compte deux accessits internationaux. En l'occurrence une médaille de bronze aux championnats d'Afrique U-21 en 2013 à Alger (Algérie) et une breloque identique aux championnats d'Afrique U-20 en 2012 à Gaborone (Botswana).

Parmi les objectifs de cet athlète de 24 ans - il le célèbre le 28 juin prochain -, figurent les Jeux Olympiques de Tokyo (Japon) en 2020, et les deux prochaines éditions des championnats d'Afrique.

Avant de quitter le Gabon, Kouamba Poutoukou n'a pas manqué de passer par la case Judo Club Ndella, son club formateur depuis l'âge de 13 ans, mais aussi de ses premiers succès nationaux.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.