Football : Le bouquet final d'un exercice correct

LE partage des points voulu par une égalisation intervenue dans les ultimes instants de la partie et de leur saison dans le National-Foot1 2015-2016 a fait que les positions que l'US Bitam et l'AS Pélican occupaient avant la 26e et dernière journée, restent identiques au classement final, derrière le CF Mounana, le nouveau champion du Gabon, et son dauphin Mangasport.

Respectivement quatrième et troisième, inversement à la fin de la phase aller, les Bitamois et Lambarénéens bouclent un exercice convaincant et méritoire. Si l'on s'en tient aux potentiels des effectifs des clubs dits phares (moins bien classés que les deux formations) du championnat national de première division professionnel.

C'est Moustapha Kouyaté, auteur du coup de pied de réparation égalisateur (après une faute de main de Stévy Guevane Nzambe dans la zone interdite), qui a inscrit le dernier but de la saison, son septième personnel.

Le 28e d'une division offensive plombée, pour le dernier rendez-vous, par les absences de Kodjo Laba (14 buts) et Junior Bayanho Aubyang (6) et qui n'a su se montrer aussi brillante que l'arrière-garde de l'USB qui n'a concédé que 17 buts. Autant que le CF Mounana, la co-meilleure défense du National-Foot1 le week-end écoulé.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.