RPM : quid du bilan trois ans après ?

RPM : quid du bilan trois ans après ?

Le Rassemblement pour la patrie et la modernité (RPM), le parti d'Alexandre Barro Chambrier, a célébré jeudi, en toute sobriété, sa troisième année d'existence. Normal, vu que le nouveau coronavirus n'a pas fini de dicter sa loi. Ainsi, la tête de file du RPM a procédé à une introspection sans complaisance pour voir où en est sa formation politique trois ans après sa création.

"En très peu de temps, cette formation politique s'est imposée par ses valeurs, par la force de ses convictions et de ses idées, ainsi que par le patriotisme de ses militants", a-t-il affirmé sans ambages.

En atteste le positionnement du RPM sur l'échiquier politique national. "(...) Nous avons pris part aux élections législatives et locales jumelées de 2018. Et malgré les embûches de toutes sortes dressées sur notre chemin, notre parti a obtenu, dans le contexte ambiant de fraude, de sabotage et de forte abstention des forces de l'opposition du fait de la confusion entretenue par les mots d'ordre de boycott, des résultats honorables dont nous pouvons être fiers, avec l'élection de quelques députés à l'Assemblée nationale et de plusieurs conseillers départementaux et municipaux à travers le Gabon", a-t-il poursuivi.

Le leader du RPM soutient bec et ongles que ce parcours n'a pas été une sinécure. "Aujourd'hui nous pouvons, tout en mesurant le chemin parcouru en si peu de temps, sans toutefois occulter nos faiblesses, nous réjouir des succès obtenus. En effet, nous avons résisté aux tentatives de déstabilisation orchestrées par les tenants du pouvoir pour nous affaiblir, ou nous décourager afin de nous détourner de nos objectifs. Nous avons pu aussi nous affirmer comme une des forces patriotiques qui compte sur l'échiquier politique national", a déclaré Alexandre Barro Chambrier. Non sans exhorter ses compagnons de lutte à ne pas s'endormir sur leurs lauriers.



Yannick Franz IGOHO



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.