Présumés enlèvements : Ne pas céder à la psychose

Présumés enlèvements : Ne pas céder à la psychose

Élus à l'Assemblée nationale, David Ella Mintsa et Patricia Ndemengane ont appelé les populations du département du Ntem au calme et à la retenue.

Députés du 4e siège du département du Ntem et de la commune de Bitam, David Ella Mintsa et Patricia Ndemengane ont animé un point-presse, hier, à Nkembo, dans le 2e arrondissement de la commune de Libreville. Ils ont invité les populations de leurs circonscriptions politiques respectives "à ne pas céder à la psychose perpétrée par des pseudos criminels". Tout en condamnant avec "fermeté toute forme de récupération de la souffrance des parents naturels du petit Rinaldi Ngoua Abagha, disparu depuis le dimanche 12 janvier dernier au village Abé Eba dans le département du Ntem".

Leur condamnation est d'autant plus ferme et symbolique que, depuis cette date, des informations relayées sur les réseaux sociaux font état de multiples cas d'enlèvements d'enfants un peu partout dans le pays, notamment à Libreville. Ce qui a occasionné la mort tragique de deux compatriotes, copieusement lynchés par une foule en colère la semaine dernière à Libreville. D'où, ont-ils exhorté la population, "à faire confiance à la justice d'autant que les services de sécurité sont en mouvement". Mais aussi "à les aider en ne véhiculant que des informations avérées sur les réseaux sociaux afin d'éviter toute confusion possible".



J.K.M



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.