Présidentielle 2016 : Dans le calme et la suspicion

LES Gabonais étaient mobilisés, dès 7 heures, samedi, devant les différents centres de vote pour accomplir leur devoir citoyen en vue de choisir le prochain président de la République. Quelque 628 000 électeurs étaient appelés aux urnes sur toute l'étendue du territoire national et à l'étranger, afin de désigner parmi les dix prétendants, celui qui doit présider aux destinées de notre pays pendant les sept prochaines années. Le scrutin s'est déroulé dans le calme sur toute l'étendue du territoire national.

Dans la capitale et les communes voisines, aucun incident majeur n'a été enregistré en dehors de quelques bureaux de vote qui ont ouvert avec une heure de retard. Il a cependant régné un climat de suspicion dans certains bureaux de vote de Libreville et d'Owendo où il n'y avait pas de représentants de l'opposition ou de la majorité. D'où la décision prise par les électeurs des bureaux concernés d'attendre que tous les scrutateurs soient présents avant de lancer les opérations.

C'est à 11 heures 30 que le chef de l'Etat sortant, Ali Bongo Ondimba, a accompli son devoir citoyen à l'école pilote urbaine du centre dans le 3e arrondissement de Libreville. Tandis que son principal challenger, Jean Ping, a voté une heure plus tôt au centre de l'école Martine-Oulabou dans le 2e arrondissement. Les deux candidats affichaient leur sérénité au sortir du bureau de vote quant à l'issue du scrutin.


Josiane MBANG NGUEMA


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.