Législatives 2018/CLR : Faire mieux qu'au précédent scrutin

C'est l'ambition dévoilée, samedi dernier, par le président de cette formation politique, Jean-Boniface Assélé, qui s'en est pris violemment, au passage, à son ancien vice-président Eloi Nzondo.

LE président du Centre des libéraux réformateurs (CLR), Jean-Boniface Assélé, a animé, le week-end écoulé, au siège de sa formation politique, sis au Cabaret des Artistes, dans le 5e arrondissement de la commune de Libreville, une conférence de presse.

Plusieurs points étaient à l'ordre du jour de cette rencontre avec les représentants de la presse nationale et internationale. Notamment les prochaines élections législatives censées se dérouler, selon la Cour constitutionnelle, au plus tard en avril prochain. De fait, le général de police à la retraite a confirmé la participation de son écurie à ce scrutin avec l'ambition de faire mieux que lors des dernières élections législatives tenues en 2011. A défaut de conserver l'unique siège que détient actuellement son parti à l'Assemblée nationale. « Nous avons un élu au palais Léon-Mba. Nous allons nous battre pour le faire réélire et il fera notre fierté, bien que nous soyons sûrs et espérons d'en avoir plus », a-t-il avancé.


SM


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.