Conseil municipal : Le budget primitif 2018 adopté à l'unanimité

Les membres du Conseil municipal de la commune de Libreville ont bouclé jeudi dernier, tard dans la nuit, leurs travaux relatifs à l'examen du projet de budget primitif pour l'exercice 2018. Lesdites assises ouvertes la veille, c'est-à-dire mercredi, ont abouti à l'adoption dudit projet, à l'unanimité des conseillers présents.

Le projet est équilibré en recette et en dépense à la somme de 27.517.316.845 FCFA. Soit une hausse de 5% sur celui en 2017, qui était de 26.089.400.056 FCFA.

De même, les autres textes inscrits à l'ordre du jour ont été adoptés. À savoir, les projets de délibération portant approbation du Plan de Développement local de la commune de Libreville, celui relatif à l'approbation du don d'une propriété immobilière (R+1) consenti par un des leurs, Gisèle Akoghet Ntoutoume Essone, à la commune de Libreville, ainsi que le texte autorisant le maire de Libreville à reformer après expertise certains véhicules.

Ce qui pourrait justifier le discours du président dudit conseil, Rose Christiane Ossouka Raponda, qui, dans son mot de clôture, en évoquant le dénouement de ces assises, a parlé de moment fort de la vie de la Commune de Libreville. D'autant qu'il s'agit ''probablement'' du dernier budget primitif et de la délibération y afférente de l'actuelle mandature. Celui-ci devra permettre, a-t-elle dit, de continuer d'initier, de manière réaliste et réalisable, des politiques nécessaires au développement de l'ensemble de la commune.





Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.