CLR : les bureaux des coordinations de Libreville installés

CLR : les bureaux des coordinations de Libreville installés

Depuis plus d'une semaine, le délégué général adjoint du Centre des libéraux réformateurs (CLR) en charge de l'implantation du parti, Alexandre Désiré Tapoyo, procède à l'installation des cellules du parti. Ce périple qui a débuté dans la commune de Libreville s'étendra à l'intérieur du pays.

Ainsi, les bureaux des six arrondissements de la capitale ont été pourvus et leurs responsables ont officiellement pris leurs fonctions après leur nomination en décembre dernier. On se souviendra qu'en février dernier, le président fondateur du CLR, Jean-Boniface Assélé, avait adressé à la nouvelle déléguée générale une note dans laquelle il lui reprochait une certaine manière de faire. Le général à la retraite lui avait alors signifié ''l'annulation sans délai de toutes les décisions de nominations pour lesquelles je n'ai jamais été consultées, et par voie de conséquence les installations que vous avez organisées le vendredi 21 février 2020 sont nulles et de nul effet".

Une situation qui semble avoir trouvé une solution au regard de l'initiative du délégué général adjoint. Ainsi, en adressant ses félicitations aux différentes équipes nouvellement installées, Alexandre Désiré Tapoyo leur a réitéré les valeurs qui caractérisent leur formation politique, tout en insistant sur le rôle  du militant du CLR. Pour lui, ''le Célériste n'est pas un mouton qui peut être mené ici et là au gré des humeurs des vendeurs d'illusions ou des maîtres chanteurs''. Non sans rappeler que le CLR ne ''soutient uniquement qu'Ali Bongo Ondimba jusqu'au terme de son mandat''.

Par ailleurs, en faisant fonctionner à nouveau les différentes coordinations, le CLR entend passer à l'ère de la sublimation. "Après la confirmation et la maturité, le moment est venu de se sublimer et de se réaliser'', a dit Tapoyo. Et de conlure : ''Tout est mis en place pour conquérir Libreville, et cette fois-ci il ne sera plus question de marché de dupes."



M.A.M



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.