Marché financier d' Afrique centrale : Le Gabon réaffirme son soutien à la Cosumaf

Le ministre de l’Economie et de la Prospective, Christophe Akagha Mba a reçu, en marge de la réunion du collège de la Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique centrale (Cosumaf), une importante délégation de cette institution spécialisée de la Cémac, conduite par son président Rafaël Tung Nsue.

L'argentier gabonais et ses hôtes ont abordé plusieurs questions d’intérêt commun, liées notamment au fonctionnement de cette structure et au soutien que notre pays lui apporte depuis sa création, dans l’accomplissement de ses missions.

Selon Rafaël Tung Nsue, la Cosumaf qui compte aujourd’hui quatorze membres, s’assure que les opérations qui passent à la bourse sont correctement exécutées, et que le marché boursier, lui-même, respecte la réglementation qui a été mise en place afin de protéger l’épargne…

L’entretien avec le ministre de l’Economie et de la Prospective était, de ce fait, l’occasion d’aborder tous ces aspects. Le ministre Akagha Mba a, du reste, réitéré l’engagement du Gabon à soutenir et à accompagner la Cosumaf dont le rôle est fondamental dans la recherche des financements au profit des pays de la Cémac.

« Nous sortons revigorés de cet entretien avec le ministre gabonais de l’Economie et de la Prospective.

De cet échange, nous retenons que le Gabon, qui abrite le siège de notre institution, la soutient à toute épreuve. L’Autorité monétaire nous a donné des orientations sur nos activités, tout en réaffirmant la volonté du Gabon d’accompagner la Cosumaf, afin que ses missions soient réalisées dans les meilleures conditions », a déclaré M. Tung Nsue.

Abordant les questions examinées pendant les assises du collège de la Cosumaf tenues, lundi dernier, à Libreville, le président de la Cosumaf a qualifié cette session d’enjeu majeur.

« Il est important de retenir qu’il y a eu une certaine effervescence sur le marché financier régional sur la période 2013-2014. En 2014, nous avons enregistré déjà trois entreprises qui sont venues se présenter pour obtenir des visas, afin d’émettre des obligations », a t-il souligné.

AJT

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.