FMI : EBOLA, un nouveau fonds d'aide

Le 4 février 2015, le conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) se réunissait pour trouver les moyens de mieux aider les pays à faible revenu frappés par de telles catastrophes.

Parmi ces pistes, le conseil d’administration a approuvé la mise en place d’un nouveau fonds fiduciaire d’Assistance et de riposte aux catastrophes (ARC). Il permettra de fournir une aide exceptionnelle en cas de catastrophe naturelle majeure. Epidémies, à l'image d'Ebola, ou autres catastrophes, comme des séismes graves.

Sur un plan technique, il s'agit d'aider le pays à libérer des ressources rapidement, sans le pénaliser après la catastrophe. Les dons alimentés par le fonds fiduciaire servant à rembourser les paiements futurs de la dette. Ainsi pourra-t-on dégager 100 millions de dollars pour les trois pays touchés par l’épidémie d’Ébola en Afrique de l’ouest (Liberia, Sierra Leone et Guinée). Ce montant s’ajoutera aux 130 millions de dollars d’aide fournie en septembre 2014 et à un deuxième volet de prêts (160 millions de dollars), bientôt examiné par le conseil d’administration.



MSM


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.