Appui budgétaire du FMI : Des efforts à poursuivre !

Au prix de réformes souvent très impopulaires dans l’opinion publique mais nécessaires, selon les bailleurs de fonds, pour sortir le Gabon de son marasme économique, le gouvernement a finalement obtenu, le 1er août, la 2e tranche de l'appui budgétaire conclu avec le Fonds monétaire international (FMI) dans le cadre du Plan de relance économique.

Le Conseil d'administration du Fonds, réuni avant-hier à Washington, a donc décidé de débloquer une enveloppe immédiate de 100,2 millions de dollars (56 milliards de francs) au profit du Gabon.

Les autres bailleurs de fonds, en l’occurrence la Banque mondiale, l'Agence française de développement (AFD) et la Banque africaine de développement (BAD) compléteront les 364 milliards de francs additionnels de cet appui global de la seconde tranche qui s’élève à 420 milliards de francs.

Malgré les critiques acerbes des différentes missions sur l'insuffisance des réformes et les nombreux dérapages budgétaires, les administrateurs du Fonds se sont montrés "sensibles" aux dernières mesures issues de la "Task Force" sur les finances publiques. Pour les administrateurs du FMI, la loi de finances rectificative 2018 est soutenue par des mesures importantes visant à contenir le poids de la masse salariale ainsi que d’autres dépenses « non prioritaires ».

Le gouvernement s’est par ailleurs engagé, estime le Fonds, à solder les arriérés accumulés vis-à-vis des créanciers bilatéraux ou multilatéraux, estimés par Moody’s à 2% du PIB à la fin du mois de mars 2018.





Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.