Vie des syndicats : Un dialogue franc et constructif

Les agents de la Société nationale des bois du Gabon (SNBG) ont désormais leur Syndicat national. Le secrétaire général, Joël Koumiky Matsoungoulou, et son bureau ont officiellement été installés, le week-end dernier, à Libreville.

La naissance du Synas-SNBG est un acte inédit au sein de la SNBG. Il vient ainsi combler un vide. Joël Koumiky Matsoungoulou, son président, a cependant prévenu qu’il ne s’agira pas pour lui et ses collègues du bureau d'instaurer une sorte de bras de fer avec la direction générale. Mais plutôt de se présenter comme une force de propositions sur laquelle toutes les parties devront compter. Le dialogue doit prévaloir et régler tout différend auquel elles pourraient être confrontées.

Le directeur des Ressources humaines de la SNBG, Yanick Mihindou, s'est dit satisfait de la naissance d'un syndicat, comme étant un nouvel outil d'aide à la direction. Ce qui permettra d'œuvrer à l'amélioration du cadre de vie et de travail des travailleurs. D'où sa demande à l'instauration d'un dialogue franc. Il a conclu en indiquant aux uns et aux autres que peu importe la situation à laquelle ils devront faire face, ils devront toujours garder à l'esprit leur objectif commun : " la réussite de la SNBG ".


SNN


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.