Grève des enseignants de l'UOB : Un mot d'ordre respecté

Prévu ce lundi 20 novembre, le démarrage des cours en Licence 1 à l'Université Omar-Bongo (UOB) n'a finalement pas eu lieu. Non pas du fait des étudiants, qui étaient bien présents, mais des enseignants membres du Syndicat national des enseignants-chercheurs (Snec).

Les universitaires gabonais, au cours de leur assemblée générale tenue le 10 novembre dernier, ont conditionné le démarrage des cours et les soutenances de mémoires par le paiement intégral par l’État de toutes les sommes qui leur sont dues, dans le cadre de leurs vacations des années antérieures. Mais jusqu'à ce jour, aucun geste n'a été fait dans ce sens, selon le Pr Mick Ndoumou Moukala, président du Snec-UOB.

A notre passage, hier en matinée, c'était le calme plat dans les amphithéâtres. Du département de droit à celui de sciences économiques, en passant par ceux de sociologie, de psychologie..., le constat était le même. Aucun enseignant n'était dans une salle. Seuls quelques étudiants s'y trouvaient par petits groupes, faisant mine de s'occuper. D'autres apprenants ont tout simplement choisi de rentrer chez eux.

Une situation qui ne devrait pas changer ce mardi non plus. A en croire le Pr Mick Ndoumou Moukala, aucune autorité, à ce jour, ne se serait rapprochée du Snec-UOB pour une quelconque négociation.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.