Football/National de D1 2017-2018 : La compétition pourrait démarrer en mi-décembre

Contrairement à plusieurs pays africains de la « planète-foot », le championnat national gabonais de première division 2017-2018, comme ceux des années précédentes, tarde à démarrer.

Le lancement officiel du championnat gabonais, initialement programmé le 28 octobre dernier, a été reporté. L'absence de la subvention de l'Etat, principal pourvoyeur de fonds, étant l'unique raison de ce report.

« Le National-Foot 1 2017-2018 était censé débuter le 28 octobre dernier. Malheureusement, pour des raisons évidentes que tout le monde connaît, nous n'avons pas pu lancer la compétition. Aujourd'hui, au regard de toutes les discussions que nous avons eues avec le ministère des Sports et la Fédération gabonaise de football (Fégafoot), sans avancer de dates, nous pouvons simplement vous indiquer une période. Tout est mis en œuvre pour que la compétition démarre pendant la première quinzaine du mois décembre prochain », a indiqué une source proche du dossier à la Ligue nationale de football professionnel (Linafp).

Tous les pensionnaires, ou presque, du National-Foot 1 sont en chantier. Ils ont fini le travail foncier. «  Les 45 jours du travail foncier sont passés. Nous n'attendons plus que la compétition qui tarde à démarrer », nous a confié Kevin Ibinga, coach de CF Mounana qui, tout en regrettant ce retard, est champion du Gabon.


MIKOLO-MIKOLO


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.