Enseignement / : CES d'Avorbam : On frôle l'asphyxie !

Le collège d’enseignement secondaire (CES) d’Avorbam instruit les élèves, tant bien que mal, dans le dénuement le plus total

Pas d’eau, pas d’électricité, et encore moins de toilettes. L’entrée même du collège est dépourvue de portail. " Ici, il n'y a que des salles de classe", lancait hier, souriant, un élève à l'entrée de l'établissement. Une attitude qui n'est pas sans trahir le fait qu'il soit, comme beaucoup de ses condisciples, dépassé par cette situation au point d'en rire seulement.

L’entrée débouche sur une cour en partie marécageuse, partagée entre hautes herbes et ordures. En cas d’envie pressante, la nature est toute indiquée. L’électricité, quant à elle, n’existe que dans le bureau du principal. Les tables-bancs, dont le nombre reste limité, doivent être transportés de classe en classe au rythme des cours.

Autant d'anomalies dans un collège dont les élèves s'accordent pourtant à reconnaître la qualité de l'enseignement, et qui mériterait certainement un meilleur traitement. D’autant plus que le Premier ministre, le Pr Daniel Ona Ondo, était venu en visite, à la rentrée 2014. Les responsables du collège en avaient profité pour aborder ces problèmes. Mais depuis, rien n’a changé.



F.B.E.M


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.