Droits de l'homme : Des Ong dans la danse

Droits de l'homme : Des Ong dans la danse

Des organisations non gouvernementales du Gabon ont participé samedi dernier, à Libreville, à une conférence sur les droits de l'homme, organisée dans le cadre de la célébration du mois africain des droits de l'homme et des peuples.

Plusieurs organisations non gouvernementales (Ong) gabonaises ont participé le samedi 10 août 2019, au centre American corner de Libreville, sis à Glass, à une rencontre axée sur les droits de l’homme. L’Association gabonaise des femmes indigentes (AGAFI), l’association "Citoyen action", l’association "Mezoe plus", et bien d’autres, veulent promouvoir le respect des droits humains au Gabon.

C'est dans le cadre du mois africain des droits de l’homme que le Mouvement citoyen pour la bonne gouvernance et ses partenaires, dont le Réseau panafricain pour la culture de la paix et l’association Africtiviste ont organisé cette conférence. Les débats se sont tenus sous le thème "Commission africaine des droits de l’homme et des peuples et accès à la justice : mécanisme pour le respect de ce droit fondamental".

Selon Jerry Bibang, coordonnateur du Mouvement citoyen pour la bonne gouvernance au Gabon, l’objectif visé est de mieux faire connaître la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples, qui reste encore peu connue du grand public. Le rôle de cette commission, les mécanismes de sa saisine ainsi que ses missions ont été enseignés à l'assistance.



MNN



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.