CEP 2018 : Ils sont 44.070 à postuler

à 8h00, le ministre d'État à l’Éducation nationale, Francis Nkea Ndzigue, a présidé le lancement, à l'école ENSET B, dans la circonscription Libreville Nord, le démarrage de l'examen du Certificat d'études primaires (CEP), édition 2018. Auquel participent, sur l'ensemble du territoire national, 44 070 candidats.

 

A l'instar de tous les autres centres d'examens du pays, celui de l'école pilote de Bikélé, dirigée par Gervais Diyelani, a été pris d'assaut par les 279 candidats venus d'autres établissements primaires publics et privés environnants pour y concourir. Lesquels ont planché, pour le compte de cette première journée, sur les épreuves écrites d'étude de texte, dictée et question de cours. Seule fausse note au démarrage de cet examen dans ce centre, «  de nombreux élèves n'ont pas pu vérifier les listes qui ont été affichées hier après-midi. Ce n'est que ce matin que ce travail s'est effectué avec beaucoup de pression. Ce qui a causé un léger retard dans le début des épreuves », a souligné M. Diyelani, président dudit centre.

Le ministre de l’Éducation nationale, qu'accompagnait la directrice générale de l'Enseignement scolaire et normal, Blanche Reine Mebaley, et le directeur général des Examens et concours, Marc Kaba, a, dans son message de circonstance, invité les examinateurs, où qu'ils se trouvent, « à l'épreuve de vigilance dont ne peut que dépendre la réussite des candidats ».

SNN & LBON

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.