Salaires impayés : Les clubs africains menacés

Au cours d'une rencontre, l'Association nationale des footballeurs du Gabon (Anfpg), assistée d'une délégation de la Fédération internationale des associations de footballeurs professionnels (Fifpro) division Afrique, a rappelé au président de la Ligue nationale de football professionnel (Linafp) que la décision de faire démarrer le championnat national sans avoir réglé les dettes des saisons écoulées, telles qu'exigées par la Confédération africaine de football (Caf), n'est pas la bienvenue.

SUITE à la décision ministérielle prise en accord avec la Ligue nationale de football professionnel (Linafp), la Fédération gabonaise de football (Fégafoot) et l'Association des clubs de D1 et D2, relative au démarrage du National-Foot, le 24 novembre prochain, l'Association nationale des footballeurs professionnels du Gabon (Anfpg) est allée à la rencontre, mardi 16 octobre 2018, du président de la Linafp, Brice Mbika Ndjambou.

Profitant de la présence d'un émissaire de la Fédération internationale des associations de footballeurs professionnels (Fifpro) division Afrique, en séjour à Libreville, l'Anfpg a rappelé M. Ndjambou les engagements pris avant la fin de la saison dernière (2017-2018), pour régler la situation des joueurs qui cumulent, pour la plupart, un an d'arriérés de solde.





Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.