Football : Les Mourabitounes poussent les Panthères dans le vide

Stade annexe du RCD Espanyol de Barcelone (Espagne), samedi 28 mai 2016, le Gabon a été battu par la Mauritanie (0-2).

IL a suffi de 90 minutes aux Mauritaniens pour faire voler en éclat les certitudes de Jorge Costa, ou confirmer ses incertitudes, le samedi 28 mai 2016, au stade annexe du RCD Espanyol de Barcelone, club de Liga. En deux coups de canon. D’abord Ismaël Diakhité, dans une position difficile, suite à un coup franc sur lequel Poko, Palun ou Zé Ondo n’ont rien pu faire, ne s’est pas fait prier pour tromper Didier Ovono (48e minute). Ensuite, Babacar Bagili (90e +2), après un contre ultrarapide, est parvenu à tromper une seconde fois le portier gabonais.

Les Panthères ont connu ce week-end leur deuxième défaite consécutive en trois matches. Elles ont pourtant tenté de pousser, pour revenir sur les talons des Mauritaniens, après leur premier goal. Mais la réussite n’a pas été de leur côté, puisque le penalty tiré par Malick Evouna sera repoussé par le gardien Souleymane Diallo (84e minute). Ce portier a aussi détourné la superbe frappe de Samson Mbingui (80e).

Les deux réalisations des Mourabitounes n’ont été que la partie visible de l’iceberg, tant le naufrage a été plus grand, plus abyssal qu’on ne le pense, côté gabonais.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.