CAN/ Gabon/Cameroun : 0-0 : Le jour d'après

De multiples raisons à cette élimination précoce des Panthères. La gestion de l'équipe est en cause, mais aussi la motivation des joueurs. Cette élimination pose quantité de questions.

Libreville s'est réveillée hier avec la gueule de bois. La sélection nationale gabonaise n'a pas pu battre le Cameroun et est éliminée de "sa" CAN. Alors, chacun cherche à en comprendre les causes et chacun y va de son explication. "On avait tout pour se qualifier. (...) Il nous a manqué peut-être cette petite hargne en plus qui fait la différence", a déclaré le capitaine du Gabon, Pierre-Emerick Aubameyang.

Cette petite hargne en plus ? Beaucoup de choses semblent avoir concouru pour empêcher certains joueurs de l'avoir. Lorsqu'on dispute une compétition de haut niveau, comme la Coupe d'Afrique, il faut autre chose que le talent et le système de jeu. Il faut de l'envie (de la hargne, comme a dit PEA), le sens du sacrifice et une bonne dose de solidarité. La hargne ? Le capitaine des Panthères semble en avoir manqué pendant les trois matchs.

Les deux qualifiés du groupe A sont donc connus. Le Burkina Faso, qui termine en tête de cette poule, et le Cameroun, qui s'est contenté d'un nul contre les Panthères. Les Gabonais et les Bissau-guinéens passent à la trappe.


Serge A. Moussadji


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.