Mise en place du CGE : les arguments de DN

Aujourd'hui le ministre de l'Intérieur se retrouve avec deux listes différentes des représentants de l'opposition dans la mise en place du Centre gabonais des élections (CGE). La première émane de quarante et un (41) partis politiques dont ceux qui avaient boudé le Dialogue d'Angondjé. L'autre vient de trois formations politiques, toutes présentes aux assises d'Angondjé, à savoir le PSD, le PDS et DN.

L'opposition intéressée par le processus électoral relatif aux prochaines Législatives n'a pas réussi à accordé ses violons pour la désignation de ses représentants dans le processus de la mise en place du Centre gabonais des élections (CGE), organe qui devra désormais gérer tous les scrutins politiques dans notre pays. Au point que, contrairement à la majorité républicaine et sociale pour l'émergence qui elle a envoyé une seule liste au ministère de l'Intérieur, l'opposition en a envoyé deux.

Selon la loi, chaque bord politique doit désigner ses quatre représentants pour siéger au CGE et ses cinq membres de la Commission ad hoc chargée d'examiner les dossiers de candidature à la présidence du CGE. La première liste des représentants de l'opposition a été concoctée par quarante et un partis politiques dont ceux qui se disent de l'opposition radicale ayant boudé le Dialogue politique d'Angondjé.

La seconde liste est l'œuvre du Parti social démocrate (PSD) de Pierre-Claver Maganga Moussavou, du Parti pour le développement et la solidarité sociale (PDS) de Séraphin Ndaot Rembogo, et Démocratie nouvelle (DN) de René Ndemezo'Obiang.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.