Gestion du Covid-19 : les réserves du RPM

Gestion du Covid-19 : les réserves du RPM

Le week-end écoulé, le Rassemblement pour la patrie et la modernité (RPM) n'aura pas manqué son rendez-vous habituel de décryptage de l'actualité. À retenir, sa réaction à l'allègement des mesures de lutte et de riposte contre le "tueur invisible", le nouveau coronavirus, prises par le gouvernement.

Si le président de ce parti, Alexandre Barro Chambrier, et les siens reconnaissent que le gouvernement a joué la carte de la sauvegarde économique et de la paix sociale, ils s'étonnent tout de même d'un tel choix alors que la courbe des contaminations ne cesse de croître.

"Le RPM constate que la stratégie du pouvoir fondée sur le triptyque "dépister-isoler-traiter" a du mal à atteindre ses objectifs. En effet, le système retenu reposait sur un dépistage de masse avec l'implantation sur l'ensemble du territoire de 60 centres de dépistage. Force est de se rendre à l'évidence aujourd'hui qu'on est loin du compte. Par ailleurs, les délais d'attente des résultats demeurent excessivement longs et créent un état d'anxiété préjudiciable aux personnes fragiles", a déclaré Pierre Ndong Meye, porte-parole du RPM.

Et ce dernier d'ajouter : "En ce qui concerne l'isolement des personnes testées positives au coronavirus ou des cas contacts confirmés, le mode opératoire désormais applicable est devenu l'isolement à domicile. Ce qui, en plus des problèmes de suivi, amène le RPM à demander ce que sont advenus les locaux réquisitionnés par l'État à grands frais, pour l'accueil des personnes à isoler."

S'agissant de la réouverture des hôtels et autres restaurants, le RPM estime que la charrue a été mise avant les bœufs. "Le RPM s'étonne que l'annonce de la reprise des activités dans le secteur du tourisme, de l'hôtellerie, de la restauration et du transport ne soit pas accompagnée d'un plan massif de soutien aux entreprises de ces secteurs confrontés à un arrêt brutal d'activités depuis 4 mois et qui vont connaître d'énormes difficultés condamnant certaines d'entre elles à la faillite avec son cortège de chômeurs", soutient le porte-parole du RPM.



Yannick Franz IGOHO



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.