Réouverture du trafic voyageur : Setrag à l’épreuve des tests Covid-19

Réouverture du trafic voyageur : Setrag à l’épreuve des tests Covid-19

L’annonce de la reprise des voyages interprovinciaux a été accueillie comme une délivrance pour les populations longtemps confinées un peu partout à travers le pays.

Voitures, avions, trains, bateaux : la circulation est désormais permise sur l’ensemble du territoire national. Interrompus depuis 4 mois afin de limiter la propagation du coronavirus, les trains voyageurs de la Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag) ont repris officiellement le trafic hier lundi 6 juillet. Notamment le trajet Owendo-Franceville à raison de 2 trains par semaine (lundi et jeudi à 17h30) et Franceville-Owendo, 2 trains par semaine également (mardi et vendredi à 17 h).

Une bouffée d’oxygène pour l’entreprise ferroviaire qui a dû procéder à plusieurs aménagements techniques afin de préserver les équilibres financiers de la société.

"Sur le plan du transport des voyageurs, nous avons dû mettre en congé 70% de l’effectif, à la suite de l’arrêt des circulations des trains de voyageurs. Cela a malheureusement eu un impact important sur le chiffre d’affaires de cette activité depuis le début du confinement", avait indiqué dans un entretien à "L'Union" (notre édition du 3 juillet) le directeur général de la Setrag, Luiz Renato Lombardo Torres.

Bien que salutaire, cette annonce de la reprise du trafic ferroviaire voyageurs est néanmoins assortie d’une batterie de conditionnalités que les voyageurs devront absolument respecter sous peine pour la Setrag de se voir infliger des sanctions pécuniaires. En effet, afin de limiter la circulation interprovinciale du virus, le gouvernement a décidé d’encadrer les déplacements.

Ainsi, ne pourront emprunter la voie ferroviaire que les voyageurs présentant un test négatif au SARS-COV-2, effectué 5 jours avant la date du voyage, et agréé par un centre reconnu par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

En outre, ces derniers devront se soumettre ainsi que leurs bagages au processus de décontamination mis en place au sein de la gare. De plus, après la prise de température systématique avant d’accéder au train, le port du masque est obligatoire à l’embarquement et durant tout le parcours.



Maxime Serge MIHINDOU



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.