Après l’incendie de la Chancellerie du Bénin à Libreville : L’ambassadeur assuré de la solidarité du peuple gabonais

Emmanuel Issoze Ngondet et Guy Bertrand Mapangou sont allés rassurer le diplomate béninois de la solidarité des autorités gabonaises et lui ont exprimé leur détermination à faire la lumière et à punir les auteurs et commanditaires de "cet acte effroyable".

 

 

ALORS que la chancellerie de la représentation béninoise incendiée la veille fumait encore, une délégation gouvernementale comprenant MM. Emmanuel Issoze Ngondet, ministre des Affaires étrangères, de la Francophonie et de l’Intégration régionale, et Guy Bertrand Mapangou, ministre de l’Intérieur de la Sécurité publique, de l’Immigration et de la Décentralisation, s’est rendue, hier dans la mi-journée, au domicile de l’ambassadeur de ce pays ami. L’objet de cette visite étant de lui faire part de la solidarité des autorités gabonaises, suite au sinistre qui a totalement détruit son lieu de travail. Un incendie volontaire provoqué, semble-t-il, par de jeunes gens qui ont voulu exprimer par cet acte leur douleur, suite au décès à Yaoundé (Cameroun) de l’opposant André Mba Obame.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.