Pillage des magasins : La mairie de Libreville suspend le prélèvement de ses taxes

aux événements post-électoraux qui ont entraîné la destruction des biens de certains opérateurs économiques de la commune de Libreville, la mairie de Libreville, pour compatir au sort de ces commerçants, a sorti une note d'informations dans laquelle elle décide de lever des taxes pour une durée indéterminée.

Celle-ci indique que l'ensemble des opérateurs économiques de la commune de Libreville sont suspendus provisoirement des contrôles, des prélèvements des amendes d'hygiène ainsi que du recouvrement des droits et taxes municipaux jusqu'à nouvel ordre. Une nouvelle qui ravit plutôt les commerçants.

“On remercie madame le maire car s'il fallait encore mettre les taxes pour le moment, on ne devait pas s’en sortir avec tous les travaux que nous avons encore à faire pour arranger le magasin, acheter la marchandise et la transporter jusqu'ici. Ça devait être quasi impossible pour nous. J'espère seulement que les agents de contrôle vont s'en tenir à cette décision parce qu'on souffre ici avec eux. Ils viennent n'importe comment et tout le temps ”, s'est plaint Abdoulaye, un boutiquier victime de casse et de pillage lors des événements du 31 août dernier.


F.A.


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.