Mines : ouverture École des mines et de la métallurgie de Moanda

Destinée à être une future référence en Afrique, l’Ecole des mines et de la métallurgie de Moanda (E3M) a ouvert, le 27 mai dernier, ses portes au public, après avoir accueilli, le 12 octobre 2016, sa première promotion d’étudiants.

Près de 300 visiteurs, composés en majorité des étudiants de l’Université des sciences et techniques de Masuku (USTM) et des élèves des lycées environnants, ont pu obtenir les réponses à toutes leurs questions sur le niveau d’admission, le concours d’entrée ou encore les débouchés. Ils ont surtout pu échanger avec les étudiants de l’école, sur leur expérience et leur parcours personnel.

Après une présentation de l’établissement par la direction de l’École dans l’amphithéâtre (lieu unique en son genre dans la localité, doté d’une connexion internet haut débit et où les étudiants peuvent y recevoir des cours en visio-conférence, avec des enseignants ne se trouvant pas au Gabon), le public a pu découvrir les 2 salles de travaux pratiques remarquablement équipées.

L’une est dédiée aux géosciences et au génie civil et l’autre au génie des procédés. Elles sont destinées à une pédagogie faisant une très large part à l’apprentissage par la pratique.

N.O

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.