Economie / Sécurité aérienne : Sortir le Gabon de la liste noire de l'OACI

L' Agence de supervision de la sécurité aérienne en Afrique centrale se réunissait lundi en vue de l'élaboration des projets nécessaires à son fonctionnement.

Depuis 2008, suite à un audit de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), le Gabon a été inscrit en liste noire, par cet organisme. Les experts se réunissaient ce lundi afin d'analyser les projets qui pourraient sortir le pays de cette situation. Il s'agissait de résoudre le problème de la non-conformité de l'aviation civile. Et de suggérer, jeudi à venir, une feuille de route aux ministres des Transports de la Communauté économique et monétaire des États de l’Afrique centrale (Cémac).

Pour rappel, la situation est loin de se limiter à notre seul pays. Le taux de non-conformité avec les normes recommandées par l’OACI est ici de 39%. Tandis que pour les pays d’Afrique membres de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna), elle varie de 63% à 82% selon les états de la Cémac, a précisé le directeur général de l'Anac, Dominique Oyinamono. En collaboration avec l'OACI et l'Union européenne, une remise à niveau doit être conduite.



MZM


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.