UOB / Hausse des droits universitaires : au sujet de l'arrêté

Tombée en début d'après-midi, hier, cette nouvelle est arrivée comme une bouffée d'oxygène chez les étudiants qui, tôt le matin, manifestaient déjà leur mécontentement à l'entrée de l'UOB. C'est à l'issue des audiences qui commencent aujourd'hui, entre les parties concernées, que l'épilogue de ce bras de fer sera connu.

La Cour constitutionnelle a suspendu l’arrêté n°0010/MESRSFC datant du 9 juin 2017 et qui fixait les montants, en hausse, des frais d’inscription et d’écolage dans l’Enseignement supérieur, par la décision n°243/GEC-CC du 18 septembre 2017. Cet arrêté de la discorde est suspendu jusqu’à la décision de la Cour Constitutionnelle qui, si elle n'intervient pas dans les délais du calendrier du début des cours dans les facultés et grandes écoles, donnera droit aux étudiants de s'inscrire et se réinscrire sur la base des taux habituels.

Notons que le président de l’Union des mutuelles estudiantines du Gabon (UMEG), Dave Branly Essanga Ayira, a saisi le 31 août dernier la Cour constitutionnelle aux fins d’annulation de l’arrêté n°0010/MESRSFC du ministère de l’Enseignement supérieur fixant le montant des frais d’inscription et d’écolage dans l’enseignement supérieur. Cette suspension interdit donc toutes inscriptions avant la décision de la Cour.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.