Journée mondiale contre la rage : Attention, maladie mortelle.

Le 28 septembre marque chaque année la Journée mondiale contre la rage. En Afrique, ce fléau continue de tuer plus de 24 000 personnes annuellement.

La moitié des décès mondiaux pour le seul continent africain. L'Organisation des nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) lancent un appel conjoint. Il est nécessaire de mieux informer le grand public sur les risques encourus.

Dans le monde, on recense par an 55 000 décès. Et même si ce sujet ne fait pas toujours l'actualité, la rage fait partie des affections de la plus grande gravité que l'on peut évite. Des chiens errants, principaux contaminateurs, la transmettent. Et c'est le cas pour Libreville et d'autres villes gabonaises. Cette problématique se pose désormais comme une question de santé publique.

A ce titre, les pouvoirs publics sont invités à prendre leur responsabilités. En organisant, entre autre, des campagnes d'information aux fins de mieux informer sur la conduite à tenir en cas de morsures. " La rage humaine est mortelle à 100%. Mais elle est aussi évitable à 100%, à condition d’intervenir rapidement après le contact infectieux. Elle est transmise par morsure ou griffure, ou par l'échange des muqueuses par un animal enragé, le plus souvent un chien ". Cette journée mondiale ne peut être ignorée.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.