Front social/Douanes gabonaises : La grève reprend de plus belle

Suspendue le 2 mai dernier, à la suite "de garanties émises par la tutelle", la grève des agents de la douane a été reconduite hier pour une durée "illimitée".

L'annonce a été faite par l'Intersyndicale de cette administration publique, au sortir d'une assemblée générale tenue dans l'après-midi à leur base d'Owendo.

Les douaniers reprochent à leur tutelle des engagements finalement "non tenues", quant à la résolution de leurs revendications portant sur l'application effective du statut particulier régissant ce corps de métier, la formation à l'Ecole de préparation aux carrières administratives (EPCA) et le paiement des arriérés de primes.

Et constatant que "rien ou presque n'a bougé", alors même qu'ils avaient laissé une semaine de trêve pour cela, les agents des douanes ont décidé de renouer avec la grève. Mieux, « l'intersyndicale de douane s'étonne de ce que la tutelle ait tenu une réunion ce mardi matin (hier ndlr) à 8h30, au cinquième étage de l'immeuble Arambo abritant le ministère de l'Economie, pour s'entendre dire que plus de 50% des arriérés de primes ont été payés au personnel. La question reste à savoir par qui cet argent été versé et au profit de qui l'a-t-il été », s'est interrogé Yves Boulingui, s'exprimant au nom de l'Intersyndicale. Avant de rappeler que « l’État (nous) doit plus de quatre versements de primes, en plus du contentieux ».



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.