Front social/Cinq jours après le lancement de la grève dans l'administration publique : Le travail par-ci, le service minimum par-là

Alors que la détermination de poursuivre le mouvement, déclenché depuis lundi dernier, semble de plus en plus perceptible dans l'administration publique, quelques agents sont présents à leurs postes pour assurer le service minimum. D'autres, par contre, travaillent effectivement comme si de rien n'était.

En faisant le tour des administrations, on pouvait remarquer d'incessantes allées et venues des usagers, en quête de services habituellement effectués par ces entités.

Le palais de justice, par exemple, où les prestations semblaient assurées, était bondé de monde ; l'Hôtel de Ville non plus ne désemplissait, tout comme les autres mairies d'arrondissement.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que cinq jours après le lancement de ce mouvement, la détermination semble ne pas être tombée par endroits. Les agents durcissent le ton et prétendent ne pas fléchir, tant que la promesse d'un nouveau système de rémunération n'aura pas été tenue.

Toutefois, dans la plupart des administrations, c'est le service minimum qui est observé, alors que dans d'autres, on travaille comme si de rien n'était.

F.S.L.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.