Education/Marche des lycéens et étudiants de Libreville, hier : "On veut l'école !"

Une réclamation que l'on pouvait entendre tout au long de la "marche d'avertissement" initiée, hier matin, par les apprenants de Libreville, à l'endroit de ceux qui les maintiennent à la maison depuis plusieurs mois, et ce contre leur gré.

FACE au blocage actuel dans le monde de l'éducation et à la quasi-absence des cours, les apprenants ont opté, hier matin, pour une " une marche d'avertissement aux responsables de leur malheur", comme ils l'ont notifié sur les nombreuses affiches placardées sur les murs des lycées et universités de Libreville, depuis une semaine déjà. Une grande marche de plusieurs centaines d'élèves et étudiants de la capitale, partie du rond-point de Nzeng-Ayong, à quelques encablures de l'échangeur du quartier éponyme, où ils ont été dispersés par les forces de l'ordre.

Les élèves avaient déjà brandi cette menace au début de ce mois, lors d'une rencontre avec le ministre de l’Éducation nationale, Ida Reteno Assonouet. Hier, ils l'ont donc mise en exécution.

« On veut l'école ! », pouvait-on entendre de la part des écoliers, visiblement déterminés à faire bouger les lignes.


F.B.E.M


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.