Football : Retour sur terre pour l'AO CMS

Football : Retour sur terre pour l'AO CMS

Le titre de champion remporté par l’Association sportive du Centre Mbérie Sportif (AO CMS), au terme de la saison 2018-2019, restera l'un des sacres les plus improbables de l'histoire du football gabonais.

Mais depuis cette consécration inattendue, vu la concurrence sur le papier (Mangasport, CF Mounana, US Bitam ou AS Pélican), le club de Libreville vit une digestion difficile du festin national.

Au terme des matchs aller de la phase de poule du Gabon Oil National-Foot 1 2019-2020, les Cémésiens affichent, en effet, un modeste bilan de 4 points, 4 matchs nuls, deux défaites, 4 buts inscrits et 6 concédés. Bien loin de Bouenguidi Sport (16) et du CF Mounana (13), qui occupent le haut du tableau dans la poule A.

Il faut dire que ce bilan résulte d'une intersaison durant laquelle le club du quartier Montagne-Sainte de Libreville a perdu plusieurs joueurs importants, et la plupart des artisans de son premier sacre national. Du portier Dalian Toung Allogo au buteur Yoann Nani Nono, en passant par les défenseurs Romuald Okili, Ben Soumahoro et Yannick Lariva Moussounda Ivounda, les milieux de terrain Grâce à Dieu Youmo Ngadi, Boniek Faah, Franck Houphouet Kouassi et Michel Stéphane Manime Youri ou encore les attaquants de couloir Grège Oyoubi Oty et Kevine Elo Aunouviet.

Mais aussi, l'entraîneur Brice Ondo. Celui-là même qui était parvenu à bâtir un onze et un groupe conquérants. Avant de quitter le navire pour incompatibilité d'humeur avec Bosco Alaba Fall, le patron du club qui a vu le jour en 1996.



James Angelo LOUNDOU



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.