Football : Pénible qualification pour Mounana

Même si elle a pu se dépêtrer hier d'une rencontre qui s'annonçait difficile, grâce à un but tardif de Mallé Diallo (87e), accédant ainsi à une demi-finale salutaire, la formation de CF Mounana a encore démontré qu'elle a vraiment du mal à convaincre cette année. La faute à ces problèmes tactiques qui font que même O'Mbilanziami, un club de D2, peut lui tenir tête durant de longues minutes.

En championnat, le CF Mounana n'a plus rien à jouer. La Coupe de la Ligue constitue donc sa dernière possibilité de ne pas finir la saison sans titre. Mais entre l'évidence de cette situation et prouver sur le terrain qu'on en est conscient, il y a ce quart de finale de la Coupe de la Ligue contre O'Mbilanziami, hier au stade Monedan.

L'OM joue crânement sa chance et parvient néanmoins à faire totalement douter son adversaire du jour. Pour trouver un semblant de présence mounanaise dans le camp des poulains d'Anselme Délicat, il faut se référer aux deux coups francs complètement ratés de Vivien Inounou (20e et 36e). En dehors de ces tentatives, la stratégie définie par Hassib Pascal Kossi est improductive. Aligner deux attaquants, Mallé Diallo et Abdou Atchabao, aurait été une bonne idée si les milieux Éric Magnama ou encore Laurent Sahui étaient parvenus à les trouver dans de bonnes conditions. Au lieu de cela, les centraux d'O'Mbilanziami, Rodrigue Moudounga et Auxence Nzengue, se sont amusés à dégager des ballons faciles et ont pu museler de mollassons avants.





Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.