6h:Législatives partielles : Presque les mêmes au front !

6h:Législatives partielles : Presque les mêmes au front !

La liste des candidats aux élections législatives partielles dévoilée par le Centre gabonais des élections (CGE) n'a laissé aucune place à des surprises. Hormis dans le 2e siège du 6e arrondissement de la commune de Libreville et à Iboundji, dans la province de l'Ogooué-Lolo, les grands partis n'ont assurément pas voulu bousculer les équilibres, en reconduisant les mêmes candidats.

Si les élections législatives partielles n'ont véritablement pas un enjeu de taille, il n'en demeure pas moins que les dix sièges à pourvoir verront 39 candidats s'affronter dans un scrutin dont l'objectif est de compléter les 143 députés de l'Assemblée nationale gabonaise.

Les partis politiques en compétition n'ont donc pas voulu procéder au changement des figures. Ce sont presque les mêmes qui devront repartir à l'assaut des dix sièges répartis dans cinq provinces. Frida Mindoungani (ancienne militante du CLR), dans le 6e arrondissement de Libreville, Jean Pierre Boukila (PDG), au siège unique du département de l'Offoue-Onoye (Ogooué-Lolo) et Stéphane Iloko, 1er siège de la commune de Mimongo (Ngounié) sont considérés comme les grands absents de ce scrutin. Au titre de ceux qui étaient attendus, il y a Léon N'Zouba (PDG) et Serge Maurice Mabiala (RHM) qui devront se livrer une bataille fratricide du côté du 1er siège de la commune de Mouila.

...

J.O.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.