Monnaie électronique : 4700 milliards de francs de transactions

Selon la Banque des États de l'Afrique centrale (BEAC), au 31 décembre 2017, 19 banques étaient autorisées à exercer l’activité d’émission de monnaie électronique dans la sous-région. Mais en réalité, 17 l'exercent effectivement.

Alors que la Société générale Cameroun a arrêté la commercialisation de son porte-monnaie électronique depuis la fin de l’année 2014, BGFIBank Cameroun, elle, n’avait pas encore lancé la sienne, BGFI Money.

Les instruments de monnaie électronique utilisés dans la Cémac sont le Mobile money et les cartes prépayées. Ces dernières peuvent être privatives ou internationales (Visa et Mastercard). Ainsi, pour cette période, on dénombrait 39 731 distributeurs de service de monnaie électronique à travers la Cémac, contre 11 472 à la fin de l’année 2016.

En valeur, les transactions globales de monnaie électronique se sont élevées à 4700 milliards contre 1631 milliards de francs en 2016. Le Mobile money représente 96 % de cette valeur.





Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.