Séminaire : Deux principales recommandations au terme des travaux

Le ''Caucus parlementaire gabonais pour la Conservation'' a organisé, vendredi dernier, dans la salle Jean-Hilaire Obame du Sénat, un séminaire-atelier de renforcement des capacités, à l'endroit de ses membres et de l'ensemble des parlementaires. Objet : la maîtrise de la législation et des politiques en matière de conservation de la biodiversité.

Les travaux ont vu la participation, entre autres, du quatrième vice-président du Sénat, Victorien Alouba et celle du responsable de programmes au Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), Jean Delors Biyoghe. Ils ont accouché de deux principales recommandations. À savoir, l'organisation dorénavant d'une formation en début de chaque Législature, sur l'élaboration des lois, ainsi que l'élaboration en République gabonaise d'un guide de rédaction des textes législatifs et réglementaires.

Pour rappel, et comme l'a si bien souligné la présidente de cette structure, Angélique Ngoma, le Caucus parlementaire gabonais pour la Conservation est une association reconnue par le parlement gabonais. Sa légalisation est en cours.





Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.