: Des opportunités d’affaires présentées au maire de Libreville

LE maire de la commune de Libreville, Rose-Christiane Ossouka Raponda, a participé du 9 au 12 mai 2016, à Rabat (Maroc), aux travaux de la 14e session du Comité exécutif des cités et gouvernements locaux unis d'Afrique (CGLU-Afrique).

En marge de ces assises, l'édile de la capitale gabonaise a eu des séances de travail avec des promoteurs économiques marocains intéressés par des investissements au Gabon, notamment à Libreville et ses environs. C’est dans ce cadre qu’elle s’est également entretenue avec le président de la chambre de commerce, d’industrie et des services de la région Rabat-Salé-Kenitra, Abdellah Abbad. A l’issue de cette rencontre, plusieurs opportunités d’affaires ont été clairement identifiées.

Il a donc été convenu d’une prochaine mission au Gabon d’hommes d’affaires marocains relevant de la juridiction couverte.

Mme Ossouka Raponda, attachée au développement de sa commune, toutes activités confondues, et notamment celles qui sont génératrices de revenus pour les personnes démunies ou à faibles revenus, entend aussi que se développent, au même rythme, les autres communes du Gabon et que les populations en soient les principales bénéficiaires


14e session du Comité exécutif de CGLU-Afrique à Rabat


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.