Agriculture : Culture industrielle de l'iboga, une niche agricole qui se structure

On a entendu parler de terres rares dans le secteur des mines. Aujourd'hui, les plantes rares font parler d'elles dans l'agriculture.

A quelques centaines de mètres du carrefour Bibass (25 kilomètres d'Oyem), à la jonction de la route de Sam et de la Nationale 3, Hervé Omva, fondateur de l'entreprise IRDC Africa, conduit en contrebas de la route de Sam, une expérience agricole unique : cultiver industriellement l'iboga. « Je veux contribuer à lutter contre la disparition ou, du moins, à réduire le fort impact de l'Homme sur cette plante, le tabernanthe iboga, à l'état naturel; plante aux énormes potentiels », dit-il.

Mais la préservation du tabernanthe n'est pas la seule motivation du promoteur de cette agriculture exotique. M. Omva voit dans la domestication de cette plante rare, parce que ne poussant essentiellement qu'en Afrique centrale, l'essor d'une agro-industrie à forte valeur ajoutée pour le pays.

Il s'est déjà lancé dans la culture, à grande échelle, de l'iboga, devenant le pionnier en la matière. En effet, en perpétuelle expansion, l'ibogaraie (plantation d'iboga) d'Hervé Omva s'étale, pour l'instant, sur 2,5 hectares. Près de 11 000 pieds de tabernanthe peuplent cette plantation, la première du genre au Gabon. Son ambition économique à moyen terme, est de mettre sous terre 90 000 plants.





Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.