Santé publique/Hôpitaux : du CHUA à l'HIAA

L'ancien Centre hospitalier universitaire d'Angondjé est officiellement passé sous administration de la Santé militaire depuis hier.

C’EST officiel. Le Centre hospitalier universitaire d'Angondjé (CHUA) devient désormais l'Hôpital d’instruction des armées d’Akanda. Ce transfert a été effectif, hier, après la cérémonie de passation de charges présidée par le secrétaire général du ministère de la Santé Léonard Assongo.

Ce changement de statut avait été annoncé, on s'en souvient, en juin 2017 lors d'un Conseil des ministres. Il est né de la volonté du président de la République, Ali Bongo Ondimba, visant, entre autres, l'optimisation des structures de santé publique.

Jean-Placide Owono Mbouengou devient ainsi médecin-chef commandant l'Hôpital d'instruction des armées d'Akanda. Il remplace la directrice sortante de l'établissement Alice Bertille Bikissa Nembe. Le nouveau responsable de l'HIAA coiffera un personnel militaire, et aussi des médecins civils sous contrat.

Contrairement aux inquiétudes de certains, il ne s'agit pas de la privatisation de cet hôpital, mais plutôt d'une nouvelle organisation de ses services, ont rassuré les autorités sanitaires.

P.M.M

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.