Éducation : l'exigence des établissements privés

Éducation : l'exigence des établissements privés

Après avoir exigé le paiement des frais de scolarité du mois de mars aux parents d'élèves, certains chefs d'établissements du secteur privé (à l'arrêt depuis le 14 mars 2020 pour cause de coronavirus) sont revenus à la charge en ordonnant le paiement des mois d'avril et de mai, sous peine de ne pas délivrer les bulletins de notes et les certificats de scolarité de l'année en cours.

Ces établissements scolaires privés, qui bénéficient pourtant des statuts d'entreprises à but commercial, et qui sont censés être inscrits dans le registre du Commerce afin de bénéficier de l'aide octroyée par l'État pour cause de Covid-19, ne sont pas, pour la grande majorité, en règle, selon une source au ministère de l'Éducation nationale.

"Ces établissements privés sont des entreprises. Normalement, ils doivent retourner vers le ministère de l'Économie. Mais vu qu'ils ne sont pas en règle, ils ne peuvent pas aller demander l'argent qu'ils doivent avoir, c'est ça le problème", ajoute la même source.

Selon un parent d'élève d'un établissement privé de la place, "lorsque monsieur le directeur avait envoyé le message invitant ceux (parents, ndlr) qui étaient en retard du paiement du mois de mars, je m'étais rendu là-bas. On m'avait laissé entendre qu'on doit payer la totalité des mois de l'année, soit 9 mois. Personnellement, je ne suis pas d'accord. À la limite, je pourrais payer le mois de mars. Pour le reste, je ne paierai pas car je sais que mon enfant est resté à la maison durant tout ce temps".

Mais pour un responsable de l'établissement, joint au téléphone par notre rédaction, les parents doivent payer les frais de scolarité : "Les parents d'élèves dont les enfants sont en classe d'examens doivent absolument payer la totalité des mois de l'année, car l'année n'est pas déclarée blanche, elle est consommée. Pour ce qui concerne les classes intermédiaires, nous avons demandé aux parents de payer 8 mois sur 9, donc ils ne paieront pas le mois d'avril, mais tous les autres mois doivent être payés pour récupérer les bulletins."



Hans NDONG MEBALE



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.