Chirurgie urologique chez l'enfant : la Cnamgs veut réduire les évacuations sanitaires

Chirurgie urologique chez l'enfant : la Cnamgs veut réduire les évacuations sanitaires

LA Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (Cnamgs) organise en partenariat avec la Société gabonaise de chirurgie pédiatrique (Sogachiped) et l’hôpital Necker-Enfants malades de Paris, du 24 au 29 mai au Centre hospitalier universitaire mère-enfant Jeanne Ebori de Libreville, une caravane médico-chirurgicale pour la prise en charge des enfants présentant des pathologies urologiques

LA Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (Cnamgs) organise en partenariat avec la Société gabonaise de chirurgie pédiatrique (Sogachiped) et l’hôpital Necker-Enfants malades de Paris, du 24 au 29 mai au Centre hospitalier universitaire mère-enfant Jeanne Ebori de Libreville, une caravane médico-chirurgicale pour la prise en charge des enfants présentant des pathologies urologiques. L’objectif étant de réduire, à long terme, les évacuations sanitaires, souvent onéreuses en matière de chirurgie urologique de l’enfant.

Le Pr Yves Aigrain et le Dr Bounas Natacha, présents sur le sol gabonais pour la cause, veulent à travers cette caravane, apporter le partage de compétences aux médecins locaux dans le domaine.

" À travers cette caravane, nous allons prendre en charge un certain type de pathologies, à savoir les malformations congénitales, urinaires de type hypospadias chez le petit garçon et cloacal chez la fille. Ce sont des malformations congénitales qui doivent être prises en charge nécessairement pour assurer un bon fonctionnement de l’appareil génital et une bonne fertilité des enfants dans leur vie d’adulte. Pour cela, nous avons fait appel à l’extérieur, notamment l’équipe chirurgicale de l’hôpital Necker ", a expliqué Dr Patrick Orema, le médecin-chef du service de chirurgie pédiatrique du CHU mère-enfant.

Pour le Dr Ndong Youssouf, médecin-conseil de la Cnamgs, "  les pathologies qui vont être prises en charge étaient sujettes aux évacuations sanitaires, soit à cause du plateau technique, soit en raison de l’absence de compétences nationales. Et c’est pour cette raison que nous organisons ce type de caravanes, qui vise à faire en sorte que les patients ne soient pas déplacés, mais que ça soit plutôt une équipe chirurgicale compétente qui vienne au Gabon pour intervenir. Bien que les patients seront toujours évacués, mais le gros sera traité sur le plan local et sera pris en charge par la Cnamgs ".



Abel EYEGHE EKORE



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.