Drame à Djidji : Ecrasé par l'arbre qu'il a abattu

Bien que ne disposant pas de l'identité de la victime, les gendarmes de Booué se sont résolus à ouvrir une enquête afin de déterminer les circonstances de cet accident.

ON reste toujours sans davantage d'informations sur le drame qui a eu lieu au village Djidji, sur la route Lalara/Koumameyong, plus précisément dans la zone dite Balimba, au cours de l'abattage d'un arbre dans une exploitation forestière.

Aussitôt saisie de cette information, la brigade de gendarmerie de Booué s'est rendue sur les lieux pour faire le constat. Mais la dépouille de la victime avait déjà été transportée à la morgue du Centre hospitalier d'Oyem.

N'empêche, une enquête a été ouverte par les agents aux fins de déterminer les circonstances réelles de cet accident d'abattage. Selon les gendarmes, quelques difficultés subsistent quant à la manifestation de la vérité. D'abord, jusque-là, personne n'a communiqué aux autorités judiciaires l'identité réelle de la victime, en dépit de la promesse faite par ses parents de leur fournir les documents d'état-civil à leur retour d'Oyem. Jusque-là, rien n'y fit.

Ensuite, ils n'ont pas encore pu rencontrer le camarade de travail de l'infortuné qui était ce jour-là en sa compagnie pour leur relater sa version des faits. Pour le moment, selon certains témoignages, l'arbre abattu serait tombé sur le malheureux et lui aurait fracassé la tête. Et c'est dans cet état qu'il a été trouvé, puis amené à Oyem. Y-avait-il un ou des témoins ? Pourquoi la société et la famille ne coopèrent-elles pas avec la gendarmerie pour élucider ce drame ? Qu'y-a-t-il à cacher ? L'enquête nous édifiera.


COE


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.