Karaté/Election à la fédération : Ongondja Koumoué remplace Me Dicka

Le nouveau président promet de donner un second souffle à la Fédération gabonaise de karaté-do et arts martiaux affinitaires (Fégakama).

" BONNE route ". C'est par cette simple phrase que Me Paterne Dicka a félicité, samedi dernier, Gilles Ongondja Koumoué qui venait d'être élu président de la Fédération gabonaise de karaté-do et arts martiaux affinitaires (Fegakama). Me Dicka s'en va après neuf ans à la tête de cette instance et une assemblée générale élective un tantinet houleuse.

Pour éviter que cette élection ne tourne à la foire d'empoigne, des gendarmes avaient été postés à l'entrée de la salle de réunion du ministère des Sports. Ils avaient reçu pour consigne de ne laisser passer que les personnes concernées par ce vote. Ce choix a, évidemment, suscité une levée de boucliers. « C'est une assemblée générale élective. Nous avons donc le droit d'y prendre part », ont affirmé des éconduits, un peu refroidis par la présence des forces de l'ordre.

Le nouveau président de la Fegakama a donc obtenu six voix sur onze. Une victoire pour les opposants au bureau sortant. « Il était temps que Paterne Dicka passe la main. Nous voulons que le karaté avance », ont indiqué quelques-uns. Une conception qui convient à Gilles Ongondja Koumoué.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.