Football/Gabon – Angola : 1 – 0 : Élimination consommée

Stade Augustin-Monedan, samedi dernier.

LA détermination, la réussite et le talent qui avaient accompagné la sélection U17 du Gabon pour renverser un situation fortement compromise au match aller, passant de 0-3 à 4-0, en deux sorties contre l’Angola en 2012, ont incontestablement manqué aux U20 gabonais, pour réécrire l’histoire.

Thierry Dieudonné Mouyouma n’a donc pas fait aussi bien que son aîné Rigobert Nzamba, dont les troupes avaient fait chavirer de bonheur le public du stade Augustin-Monedan, reparti samedi dernier avec des sentiments mitigés.

Amer, le goût de cette élimination face aux Palanquinhas angolais, qui n’ont mis à contribution qu’une seule fois, sur une frappe lointaine de Nelson Luz (23e minute), Patrick Menene Me Kosso, le dernier rempart gabonais, préféré à Jean-Noël Amonome, peu performant lors de la première manche.

C’est que dans le 4-3-3 aligné par Mouyouma, seule la base arrière a rendu une copie propre. Avec devant Menene Me Kosso, un quatuor consistant et bien aidé par le milieu récupérateur-relanceur Clech Ruben Loufilou Ndela. En dépit des sautes de concentration de l’axial droit Chrys Léandre Obame Nze Mba, les replacements parfois approximatifs de l’arrière latéral droit Wesley Rode Kama, et les montées peu productives de son alter ego de gauche, Thomas Obounet.


James Angelo LOUNDOU


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.