Crise de la Justice : Vers un retour à la sérénité

LE président de la République, Ali Bongo Ondimba, a reçu, hier, en audience, une délégation du bureau du Syndicat national des magistrats du Gabon (Synamag) conduite par son président, Germain Nguéma Ella. En présence du 2e vice-Premier ministre, ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Séraphin Moundounga, des premiers présidents de la Cour de Cassation, Honoré Moundounga, du Conseil d’État, Martin Akendengué, et de la Cour des Comptes, Gilbert Ngoulakia.

Au terme de la rencontre qui a porté sur la crise qui secoue le corps judiciaire, le chef de l’État, par ailleurs président du Conseil supérieur de la magistrature (CSM), a invité ses différents interlocuteurs à travailler de concert afin de préparer au mieux les travaux du prochain CSM qui devrait se tenir avant la fin du mois en cours pour éviter que ne se reproduise ce qui s'est passé à l'issue du dernier CSM. Ce qui suppose une suspension des mesures querellées prises lors de cette session extraordinaire.

On se souvient qu'au sortir de ces travaux, le Synamag, par la voix de son président, avait dénoncé certaines mesures individuelles prises en violation, selon lui, des dispositions des articles 9, 33, 34 et 36 du statut des magistrats. Notamment, celle relative à la nomination du premier président de la Cour d'Appel. Ce qui avait suscité une réaction de la Chancellerie qui, à travers un communiqué, avait jugé du bien-fondé des mesures querellées.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.