Football : Finale du championnat féminin de la Ligue de l’Estuaire

Avant le terme de la saison qui sera marqué par les finales du tournoi dit "Le trophée des champions" ce mercredi 26 juillet, la Ligue de football de l’Estuaire (LFE) a organisé la finale du championnat féminin provincial dimanche dernier au stade de l’INJS, qui s'est jouée entre Missile FC et O’Mbilianzambi.

En présence des membres de la Ligue, en tête desquels le secrétaire général, Sadrick Essono Mounguengui, du vice-président du bureau sortant, Serge Hamed Mombo, candidat à la prochaine élection du bureau de la LFE, des invités de marque et d’un public acceptable…

Sur le terrain, après le coup d’envoi, les joueuses des deux clubs se lancent tout de suite à l’offensive. L’enjeu est celui de remporter le titre de champion de l’Estuaire, édition 2017. Les filles de Sibang de l’OM, détentrices de cette épreuve, prennent le match à leur compte avant de trouver le chemin des filets, par son attaquante, Diane Angue Mba (22e), 1-0.

Poussées par leurs supporteurs, les militaires de Missile FC font preuve, malheureusement, de maladresses. A l’exemple de Nelly Betoughe (28e, 38e) et Reine Edzoumou (41e). L’OM manque aussi de marquer un second but par Cirielle Bouanga. Mi-temps : 1-0.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.