Football féminin / Éliminatoires aller des Jeux olympiques « Rio 2016 » : Belle résistance

En match éliminatoire des Jeux olympiques « Rio 2016 », les Panthéresses du Gabon ont bien résisté face aux Banyana Banyana d'Afrique du Sud, 2 buts à 3.

Les pronostics prédisaient une douche froide pour les Gabonaises. Trop de différence disait-on. Même si le contraste était frappant au niveau du jeu, les Panthéresses n'ont pas plié face aux Sud-Africaines des Banyana Bananya. Dès la 3e minute, Cheronne Bibigas intercepte dans la surface adverse une passe sans conviction de la capitaine Janine Van Wyk à sa gardienne, Andile Dlamini. Pour sauver son camp, cette dernière fauche la Panthéresse. Penalty indiscutable transformé par la capitaine Winnie Mapangou : 1-0.

Une tournure inattendue qui oblige les visiteuses à s'approprier le jeu. La gardienne, Valérie Mbeng, est constamment sollicitée. Hélas, elle reste impuissante lorsque Jermaine Seoposenwe prend de vitesse Chimène Koumba: 1-1 (26e). Cette même Jermaine aggrave la marque (35e). Avant de voir, en seconde mi-temps, les Gabonaises revenir à la marque (72e)... et encaisser, quatre minutes plus tard, le but de la défaite (2-3). De ce résultat, les Gabonaises n'ont pas à rougir. Au courage, un résultat tout à leur honneur.



Selon MM


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.